Méningite

Cette forte incidence de la méningite en Seine Maritime du côté de Dieppe fait l’objet d’attention de la part des autorités.

Depuis 200, les résultats de l’étude au CHU de Rouen de la souche virulente de méningocoque B 14 montrent que la circulation de cette souche est faible dans la population ce qui entraîne un faible niveau de défense de la population.

Pour connaître ce taux de circulation , des prélèvement de gorge ont été pratiqués sur la population de Dieppe. 3552 personnes ont participé.

  • 196 personnes (6,4 %) hébergeaient un  méningocoque toutes souches confondues
  • La moitié des méningocoques n’étaient pas virulents et donc sans aucun risque.
  • Pour l’autre moitié, il s’agissait de:
  1. méningocoque B pour 44 prélèvements dont 5 seulement étaient de type B14 soit un taux de 2 pour mille personnes pour le portage du méningocoque B 14
  2. méningocoque C pour 15 prélèvements
  3. Autres variétés plus rares pour les autres (29)

Cet article en fichier joint relate la situation épidémiologique  de cette affection.Méningite dans Infectiologie pdf Epidémiologie de la méningite en Seine Maritime

Source: Quotidien du Médecin N°8435

0 Réponses à “Méningite”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
lamaladiedalzheimer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre sa vie
| I M C MOSELLE - Mieux vivr...
| Santé vous bien!