Archive mensuelle de août 2008

Paludisme en 2008 selon les pays

Ce fichier  pdf permet de visualiser le niveau de résistance du paludisme selon les pays de destination et d’adapter en conséquence la prévention médicamenteusePaludisme en 2008 selon les pays dans Infectiologie pdf prventionpaludismeen2008.pdf

la procréation médicale assistée

Un lien vers un site fournissant des explications simple sur ce sujet difficile techniquement et humainement: PMA

Contraception: Réflexions générales

La nécessité de délivrer une information sur la contraception vient du nombre d’interruption de grossesse qui reste stable à 224000 par an depuis 10-15 ans et ce malgré la grande variété et la bonne qualité des moyens contraceptifs existants.

Cette information cherche à toucher toutes les tranches d’âge mais il est important de sensibiliser les plus jeunes en raison d’une grande méconnaissance des mécanismes de fécondation et de la contraception ainsi que s des IST ( Infections sexuellement transmissibles).

La sexualité des adolescents en quelques chiffres:

  • Age moyen du premier rapport sexuel : 17, 2 ans chez les garçons et 17,6 ans chez les filles.
  • 27 % des ados contre 25 % en 2002 ont eu leurs premiers rapports sexuels à l’âge de 15 ans.
  • 9,7 % d’entre eux ne mentionnent aucune contraception lors des premiers rapports.
  • 90 % des 18-24 ans ont utilisé un préservatif au cours de leur premier rapport sexuel. Plus la sexualité commence tôt, plus les jeunes gens utilisent des préservatifs.
  • 30 % des filles et 20 % des garçons âgés de 15 à 19 ans ont eu recours à la contraception d’urgence au cours de leur vie.
  • Chaque année, environ 10 000 IVG chez les mineures.
  • Taux d'IVG

Les échecs de la contraception sont surtout liés à l’abandon ou à une mauvaise utilisation de la pilule:

  • 30 à 50 % de femmes arrêtent la pilule lors de la première année d’utilisation, la plupart dans les six premiers mois et 11 % dès le premier mois.
  • Les adolescentes abandonnent encore plus tôt leur contraception: 50 % de celles qui arrêtent le font dans les trois premiers mois.
  • 30% des femmes oublient une fois par mois de prendre leur comprimé et 50 % une fois tous les trois mois.

freqoublipilule.jpg

 

Le problème est que la pilule n’est pas remplacé par une autre méthode de contraception dans 25 % des cas.

Les causes d’arrêt sont variables:

  • Les saignements,
  • Les nausées,
  • La prise de poids,
  • la modification d’humeur
  • Les douleurs des seins (rappelons que la pilule n’augmente pas du tout le risque de cancer du sein, même si il y a des antécédents dans la famille )

Il est donc important de délivrer une information sur la conception, la contraception et d’attirer également l’attention sur les risques de transmission des maladies sexuellement transmissibles. C’est l’objet de l’exposé qui suit.

Qu’est ce que l’amour

En réponse à toutes sortes de questions légitimes que se posent les ados au collège ou au lycée, voici sous formes de diapositives des éléments de réponses qui vous informent sur la notion de rapport amoureux.

La naissance d’un sentiment amoureux fait partie de l’évolution normal de chaque être. Encore faut-il que ce sentiment amoureux débouche sur une relation profonde, sincère et pas obligatoirement sur un rapport sexuel précoce. C’est ce que rappelle les trois premières diapositives.

02questcequelamour1.jpg

 

 

03questcequelamour2.jpg

 

04questcequelamour3.jpg

L’information sur la qualité de l’air est disponible en temps quasi-réel auprès des 34 associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA), notamment sur leurs sites Internet.

La capacité de prévoir la qualité de l’air apporte une information primordiale pour la gestion des pics de pollution. Sans prévision, les recommandations sanitaires interviennent à contre-temps, et les mesures de réduction s’avèrent largement inefficaces.

En complément des informations diffusées par les AASQA, le système de prévision PRÉV’AIR a été mis en place au printemps 2003 à l’initiative du ministère du développement durable, sur la base d’un partenariat entre l’INERIS (Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques), le CNRS/IPSL (Institut Pierre Simon Laplace), l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et Météo-France.

Ce système permet de disposer quotidiennement de prévisions à deux jours à l’échelle nationale et européenne, présentées sous la forme de cartes. Il s’appuie sur les données de surveillance transmises par les AASQA. Il permet notamment de fournir au public une information globale, à grande échelle, sur la nature des épisodes de pollution. Une telle information est particulièrement utile pour des polluants comme l’ozone qui peuvent affecter de larges territoires. Les prévisions et les cartes corrigées par les observations sont présentées quotidiennement sur le site : http://www.prevair.org.

Une convention de partenariat entre France-Télévisions et le ministère du développement durable a été signée en mai 2005 pour la diffusion de cartes de prévision de la pollution par l’ozone dans le bulletin météorologique de 20 heures, lorsqu’un phénomène persistant concernant plusieurs régions est prévu. Cette convention a conduit en 2006 à la diffusion d’une quinzaine de cartes et aucune en 2007 en raison des conditions météorologiques.

Plus d’informations sur les publications du site www.ecologie.gouv.fr




Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
lamaladiedalzheimer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre sa vie
| I M C MOSELLE - Mieux vivr...
| Santé vous bien!