Coqueluche

Il faut poursuivre  et parfois reprendre la vaccination contre la coqueluche à l’age adulte.

La raison en est simple. Cette vaccination, pour ceux qui l’ont reçue dans l’enfance, ne dure pas toute la vie.

Il est donc possible qu’un adulte soit de nouveau atteint d’une coqueluche et infecte à un nourrisson qui n’est pas encore vacciné.

C’est pourquoi chaque année 400 nourrissons sont contaminés et hospitalisés. 20 % d’entre eux nécessitent une hospitalisation en réanimation médicale. Certains, malheureusement en décèdent.

La majorité d’entre eux ont attrapé la coqueluche auprès de leur proche entourage mal vaccinés

Cette insuffisance de la vaccination débute des l’âge de 11-13 ans car le rappel comportant la coqueluche n’est effectué que dans 60 % des cas. Dans ce cas, il est nécessaire de la pratiquer entre 11 et 18 ans.

Enfin, tout l’entourage d’un nourrisson, quelque soit son âge, doit être vacciné correctement contre la coqueluche même si une vaccination contre le tétanos a été pratiqué voici moins de dix ans.

VERIFIER SI VOUS ÊTES VACCINE: MONTRER VOTRE CARNET DE SANTE A VOTRE MEDECIN

0 Réponses à “Coqueluche”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
lamaladiedalzheimer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre sa vie
| I M C MOSELLE - Mieux vivr...
| Santé vous bien!