Vaccination contre le pneumocoque : Prevenar

Parfois, devant le nombre de vaccins imposés au nourrisson, certains se demandent s’ils sont tous nécessaires?

Concernant le vaccin contre la méningite à Pneumocoque introduit en 2003, des études récentes rapportées par le Pr Bingen de l’hôpital Robert Debré à paris prouvent son intérêt.

Les cas de méningites (2539 cas) survenues dans 259 services de pédiatrie entre 0 et 18 ans étaient dues dans 28 % des cas à des variétés de pneumocoques et survenaient plus fréquemment vers l’âge de 5 mois.

Grâce au vaccin contre sept formes de pneumocoque ( Prévenar):

  • la fréquence des méningites à pneumocoques diminuent de 47 % entre 2 et 11 mois,
  • baisse de 52 %  à 65 % des hospitalisations pour pneumonie à pneumocoques,
  • baisse de 43 % du nombre de consultations pour otite moyenne aiguë et de 42 % des prescriptions pour le même motif aux USA.

Les formes de pneumocoque comprises dans le vaccin ont régressé de 83 % et parallèlement plusieurs formes non comprises dans le vaccin ont augmenté de 22 %.

Par ailleurs, la vaccination a permis de faire baisser la résistance du pneumocoque aux antibiotiques et évite le portage et deux fois plus de contamination. La vaccination d’un bébé permet d’augmenter la protection des autres.
La vaccination complète avec ses trois injections initiales à 2, 3, 4 mois et le rappel entre 12 et 15 mois doit être encouragée.

Source: Quotidien du médecin N° 3409 Sept 2008

 

0 Réponses à “Vaccination contre le pneumocoque : Prevenar”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
lamaladiedalzheimer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre sa vie
| I M C MOSELLE - Mieux vivr...
| Santé vous bien!