• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

Archive mensuelle de septembre 2009

Douleurs pelviennes et infection à chlamydiae

Ce germe ne vous parle pas ou peu et pourtant, il est la source de bien des troubles gynécologiques chez les femmes et des causes de stérilité;

Sournois, ce germe occasionne souvent des pertes vaginales inhabituelles, des douleurs du petit bassin très fréquentes. Parfois, il n’engendre aucun signe.

Or ce germe peut être responsable d’une stérilité.

Il est rencontré dans les urines de 3,4 % des femmes. Parmi celles-ci 80% ont moins de 25 ans et 48,6 % moins de 20 ans.

Une autre étude rapporte un taux d’infection des femmes de l’ordre de 5 à 10 % de la population européenne et de l’ode de 4 à 5 % en France.
Si on cible une population de femmes de 17 ans, ayant eu d’emblée plusieurs partenaires dès le début de leur vie sexuelle avec des difficultés sociales, scolaires ou familiale, le taux d’infection est alors de 16 %.

Le fait que ce germe n’occasionne aucun signes n’empêche pas les complications à type de stérilité ultérieure.

Si vous avez eu plusieurs partenaires sexuels très tôt dans votre vie et en plus des pertes inhabituelles accompagnées de douleurs même de manière transitoire, il est utile de vous faire faire un prélèvement afin de rechercher ce germe.

Parlez-en à votre médecin.

Sources

 

Douleurs pelviennes et infection à chlamydiae dans Gynécologie

Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction
Vol 31, N° 6  – octobre 2002
pp. 555-557

Doi : JGYN-10-2002-31-6-0368-2315-101019-ART4

Recherche systématique de Chlamydia trachomatis dans l’urine d’une population de femmes jeunes par biologie moléculaire AMP-CT

 

J. Orfila

Quotidien de médecin N°8609




Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
lamaladiedalzheimer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre sa vie
| I M C MOSELLE - Mieux vivr...
| Santé vous bien!